Jaws [1987]

Aller en bas

Jaws [1987]

Message par theman le Dim 12 Juil - 13:13

En 1975, après bien des difficultés sur le tournage, Steven Spielberg sort Les Dents de la Mer, le film qui fit la fort mauvaise réputation des grands requins blanc, et qui fit aussi croire que les bouteilles d’oxygènes explosent quand on tire dessus.

En 1987 sort le navrant Jaws IV, on espère en avoir fini.


He ben non


En 1987, LJN, responsable de plusieurs catastrophes ludiques, édite Jaws, le jeu vidéo des dents de la mer, sur NES.

On peut déjà s’interroger sur l’intérêt d’une adaptation d’un tel film en jeu, mais après tout ce ne sera pas la dernière fois.

Le jeu proprement parlé se découpe en deux phases.


C'est parti mon kiki


La première, dans le bateau, vous fait vous balader sur la carte.
Carte d’ailleurs fortement réduite, elle doit faire en tout et pour tout deux écrans, battant ainsi le record d’Hydlide.

Alors qu’a-t-on de beau sur cette map ?

Rien.

Non vraiment. On a deux ports, et de l’eau.


C'est loin mais c'est beau


Donc on se balade, et paf une rencontre aléatoire vous signale que vus avez heurté quelque chose, et donc vous vous lancez à l’eau dans votre costume d’homme grenouille.

Vous vous souvenez de la scène ou le shérif lutte contre des hordes de raies mantas et de méduses oscillantes a trajectoires verticales ? Moi non plus, mais chez LJN manifestement si.


Admirez les graphismes et scrolling differentiel sur un plan


C’est lors de ces séquence de chasse à la raie que l’on passe a la deuxième phase du jeu : le shoot.
Vous dirigez un petit plongeur qui dispose d’une quantité illimitée de harpons et vous génocidez les méduses et les raies.
Et parfois, un requin pas très vif.

Dans quel but me demanderez vous ? C’est bien simple, parfois une méduse vous lâche un crabe, une étoile voire un coquillage. Si le crabe et l’étoile ne vous rapportent que des points, vous pourrez échanger les coquillages contre des améliorations.


Salut les gars on vient pour l'upgrade.


Quoi, vous de vous ne souvenez pas de Quin négociant un sonar à requins géants contre 5 coquillages ? Moi non plus, LJN a eu la version longue.


Megaman get equipped with...


Et c’est là que c’est amusant : vous ne pouvez pas prendre vos amélioration deux fois de suite dans le même port, vous devez faire obligatoirement des aller retours.

Vous me demanderez sans doute comment on gagne à ce jeu (ou, pour ceux qui sont moins motivés, si des fois il ne me resterait pas une bière).

Et bien, en tuant Jaws pardi !
En fait, jaws se balade, invisible si ce n’est par son aileron qui émerge des flots à votre approche, et bien évidement par votre sonar. Quand vous vous sentez prêt (ou dans les premières secondes du jeu) vous amorcez le combat.

Dans un premier temps, votre bateau envoie des grenades dans l’eau (version longue toujours) jusqu'à ce que jaws vous touche,et ainsi vous vous retrouvez a l’eau avec vos harpons boostés.


harpoon rage !


Et voici un combat final parmi les plus mou qu’il m’ait été donné de jouer : Jaws barbote comme une enclume de gauche a droite et de droite a gauche, tout ce que vous avez a faire c’est de le cartonner, et l’esquiver. Jaws ne sortira jamais de son va et vient, aussi pouvez vous lui tirer dans le dos.

Le combat est un peu gêné par les raies et méduses (et éventuellement un petit requin).

Quand vous avez vidé sa barre de vie, la deuxième phase commence : jaws vous fonce dessus, vous devez appuyer sur un bouton pour le faire jaillir hors de l’eau, et sur un autre pour l’empaler avec la proue. Si vous ratez trois fois, on reprend depuis la map.


Finish him !


C’est peut etre l’adaptation du IV après tout ?

Et après cela ? Rien, vous avez fini.


Un requin qui coule à la verticale à la vitesse de la lumière


C’est peu. Il m’a fallu un peu moins d’une heure pour le finir, une grande partie passée a piger comment fonctionne les ports et la deuxième phase de combat. Ceci dit, attention à la crispation, absolument tout, des méduses à Jaws, vous tue au moindre contact.

On peut éventuellement noter un bonus stage aléatoire ou vous bombardez les méduses en avion (autre scène célèbre) et le fait que les rencontres près du rivage ont lieu dans des eaux peu profondes, mais c’est bien tout.


Oh le beau screen de fin


Un mot de la réalisation : quelconque, voire moyen moins. Rien de fumant, une master system sous exploitée fait autant.
Quand a la musique elle est peu inspirée. On retrouve un vague thème de loin en forçant, mais c’est bof.

Verdict : un jeu qui aurait gagné a sortir en arcade avec de jolis graphismes et un tableau de highscore en arcade… mais quelques années plus tôt.
Tel que et sur nes, c’est du vol qualifie.

Il n’y a franchement pas plus a dire, j’ai tout montré et tout dit. Le jeu n’est pas désagréable, les commandes répondent bien, il n’est pas moche ni inécoutable (sans être mieux que médiocre)
Mais voila : il n’y a rien.

Verdict: direct les sushis.

avatar
theman
AdmiNEStrateur
AdmiNEStrateur

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum