Bionic Commando [1988]

Aller en bas

Bionic Commando [1988]

Message par theman le Lun 2 Mar - 9:33


Ow yeah !


Bionic commando est au départ un jeu d’arcade, ceux dans lesquels on met plein de pièces pour espérer le finir, sorti en 1987.
Il bénéficie en 1988 d’un portage nes, les adaptations d’arcade étant monnaie courante sur nes à l’époque.

Mais, par rapport à la version arcade, le portage nes est une relecture complète, et amène plusieurs améliorations.

Mais parlons du jeu lui-même

Assez difficile à classer, il se présente a priori comme un jeu de plate-forme/action somme toute classiques.
Mais évidemment, comme tous ceux qui ont essayé une fois le jeu, LE phénomène marquant de bionic commando, c’est sa prise en main très caractéristique : le héros ne peut pas sauter.
Oui oui, c’est un jeu de plate forme où on ne peut pas sauter. C’est même pire que ça, une fois en mouvement en l’air, on a plus aucun contrôle sur la trajectoire : on finit notre joli arc parabolique, ou alors on chute comme une pierre à la verticale, un peu comme dans castlevania premier du nom.
Mais, et contrairement à robocop sur nes où on ne peut pas sauter, le jeu n’en souffre pas car notre sympathique commando dispose d’un atout dans sa manche qui fait tout l’intérêt du jeu.


Tarzan en combinaison verte


Eh oui, vous disposez d’un bras bionique faisant office de grappin !
Extrêmement maniable, vous pouvez l’envoyer dans 5 directions différentes, et même au cours d’un vol plané.
Évidement le jeu nécessite un grand temps d’adaptation, car vous vous en doutez, on ne perd pas si vite ses vieilles habitudes.

Mais là n’est pas le seul intérêt du jeu. Tout d’abord vous commencez sur une carte


Bon les numéros sur la map c'est un peu cheap


Sur la map, tous les niveaux et des camions. Vous êtes libre de faire les niveaux dans l’ordre de votre choix, certains d’entre eux étant des « villes » sans ennemis.
Par contre, si vous avez le malheur de croiser un camion, vous devrez franchir une étape de tir en vue de dessus (du type ikari warriors, ou commando) pour continuer.
Evidement, tout n’est pas si simple et certain niveau demande certains pré requis pour ne pas être coincé des le début : que ce soit certains objet (comme le lance roquette) pour casser un mur en début de niveau, des fusées éclairantes pour éviter de faire un stage dans le noir complet (bon courage…), ou tout simplement avoir libéré un prisonnier pour avoir l’emplacement d’un niveau caché, vous aurez des recherche à faire (par exemple en interrogeant les soldats neutres dans les villes).
He oui, Bionic commando c’est aussi un jeu de recherche (à son petit niveau).


Y'a du choix comme ça, mais le meilleurs c'est le bazooka.


Sachez que sur l’image ci-dessus, c’est un des 4 écrans d’équipement. On regrettera cependant que pas mal de ces objets ne soient pas très intéressant, ou tout au moins arrivent trop tard dans le jeu. N’oublions pas que c’est capcom qui a fait ce jeu, on sent que c’est l’équipe de megaman. A chaque niveau vous gagnez une pièce d’équipement : arme, armure, options (comme les pilules qui vous rendent votre vie) ou communicateurs.

Parlons en de la vie ! Car bionic commando en a encore en réserve pour vous surprendre : il fonctionne avec des points d’expérience et des niveau !
En effet au début du jeu, dès que vous êtes touchés, vous mourrez. Et comme au début on se bat pour maitriser le grappin, le game over arrive à la vitesse de la lumière. Mais, si on s’accroche on découvre quelque chose d’amusant : la plupart des ennemis laissent une « balle » en mourant. A force de les collecter, vous passez des « niveaux », chacun vous donnant un point de vie supplémentaire (et ce n’est pas du luxe).

Quand aux communicateurs, c’est encore autre chose. Dans les niveaux vous trouverez des salles ou vous pourrez pirater les ordinateurs ennemis, ou discuter avec vos alliés


Sacré taille pour un oscilloscope


Mais évidement rien n’est si simple, et selon le stage il vous faudra un communicateur plus ou moins puissant, et donc les avoir trouvés !
Certains passage (et donc certains niveaux) ne s’ouvrent que si le bon ordinateur a ete piraté avec le bon communicateur, alors il faut bien planifier ses mouvements, et bien chercher dans les stages. Rien de très compliqué cependant, il suffit en général de finir les niveaux pour en gagner la majorité.

Bien, parlons maintenant du scénario. Disons que ça démarre avec une histoire de prisonnier de guerre que vous devez libérer, avant de devoir mettre fin aux plans démoniques d’un sombre despote.


M.Bison ! Attention il va faire une resmapouloucharge !


Rappelons que Capcom a également fait Street Fighter 2 par la suite.
Ah, on me signale dans l’oreillette que ce n’est pas lui, mais un certain master D qui était derrière tout ça.


Heil. Le chour ou chai dtruit Baris !


Heu… Alors oui il faut savoir qu’au japon on s’embête pas, le méchant master D c’est tout simplement Hitler qui a été ressuscité. Pour les USA et l’Europe, Hitler a été transformé en master D (enfin, juste son nom…).
Par contre donc visiblement, l’albatros c’est l’arme suprême qu’Hitler a crée pour dominer le monde. Voyons :


Non mais c'est quoi cette merde ?


Bon d’accord c’est n’importe quoi. Surtout que l’albatros ne tire pas, il se contente de se déplacer, à vous de grimper partout en évitant les flammes pour le tuer. Faudrait m’expliquer comment on domine le monde avec une poubelle volante qui ne peut que foncer dans les ennemis. Enfin bon.

Au niveau technique, le jeu accuse son âge : les graphismes sont colorés mais bon, on voit bien les pixels. La musique est entrainante mais symptomatiques des jeux nes « à l’ancienne ».

Reste que le jeu est dur, et qu’au départ non seulement il faut réapprendre à jouer, mais en plus, avec un unique point de vie, il ne pardonne rien.
Attention : même blindé de point de vie et avec tout l’équipement, certains stages sont atrocement difficiles…

Au final un très bon jeu nes. Un classique qui a eu les honneurs d’une version « remaniée » sur 360 et ps3, et d’une suite en 3d récemment.

Mais franchement… L’horreur de l’albatros…
avatar
theman
AdmiNEStrateur
AdmiNEStrateur

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bionic Commando [1988]

Message par Sephiroth le Mer 6 Mai - 20:50

Oh oui le RESMAPOULOUCHARGE !! Encore un truc de moi ça xD

_________________
"It's a sad thing that your adventures have ended here"
avatar
Sephiroth
AdmiNEStrateur
AdmiNEStrateur

Masculin Nombre de messages : 206
Age : 35
Localisation : DTC
Jeu NES préféré : Megaman 2
Date d'inscription : 01/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bionic Commando [1988]

Message par Sephiroth le Dim 31 Oct - 18:59

Voilà les musiques du jeu :


_________________
"It's a sad thing that your adventures have ended here"
avatar
Sephiroth
AdmiNEStrateur
AdmiNEStrateur

Masculin Nombre de messages : 206
Age : 35
Localisation : DTC
Jeu NES préféré : Megaman 2
Date d'inscription : 01/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bionic Commando [1988]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum